vendredi 23 juin 2017

Espaces vides

En rachetant aujourd'hui, pour la troisième fois, Sur les falaises de marbre de Ernst Jünger, je me dis que c'est peut-être à cette aune que se mesure l'importance d'un livre dans notre vie : notre propension à vouloir le partager implique le risque (calculé) de ne pas le récupérer. Les oeuvres qui nous sont le plus chères sont des espaces vides sur les rayonnages de nos bibliothèques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire